1ère étude française avec le Research Kit d’Apple

By Agnes 4 années ago

Le 9 Septembre dernier, AdScientiam, la start-up e-santé qui monte monte monte, organisait sa 3ème « session santé connectée » à l’Institut du Cerveau de la Möelle épinière (ICM). Cécile Monteil, directrice médicale de la start up, présentait la première étude française via une application développée avec le Research Kit d’Apple (voir la vidéo). Objectif : une nouvelle méthode de recherche sur une maladie d’évolution complexe, la sclérose en plaques (SEP).

Recherche médicale classique : des limites

Un des problèmes majeurs de la recherche médicale classique : recueillir suffisamment de données pour obtenir des résultats statistiquement significatifs (cf article précédent). D’une part, parce qu’il est parfois difficile de recruter un nombre suffisant de patients et d’autre part, parce qu’il est difficile de mettre en place des consultations fréquentes entre les patients et les investigateurs des études.

L’arrivée du smartphone offre de nouvelles potentialités : la possibilité pour les chercheurs de poser des questions à distance aux patients. Le Research Kit d’Apple, lancé en Mars 2015, apporte une potentialité supplémentaire. Adscientiam s’en est emparé.

Research Kit : kesako ?

« Boîte à outils » opensource (les lignes de code sont accessibles à tous), le Research Kit est mis à disposition des chercheurs dans le but de construire des applications smartphones spécifiquement dédiées à la recherche. Cinq applications ont déjà été lancées aux Etats-Unis sur l’asthme, la maladie de Parkinson, le diabète, le cancer du sein et les maladies cardiovasculaires. La facilité d’utilisation de cet outil a ainsi permis un nombre d’inclusions considérable (11000 téléchargements) en un temps record (24h) pour l’appli MyCountHeart.

Un bémol tout de même. Selon Cécile Monteil, « le Research kit est un très bon outil mais il permet plus de faire des corrélations que de donner des résultats de causalité. Il permet de faire émerger des tendances. Quand on verra une tendance, il faudra l’étudier dans un véritable essai clinique« .

 

Research kit 2

 

1ère étude française avec le Research Kit dans la SEP

Devant les problématiques de l’évaluation classique de la progression de la SEP (évaluation chronophage en consultation avec l’échelle MFSC et rétrospective), AdScientiam, spécialisée dans les neurosciences, a voulu savoir si l’utilisation d’une application smartphone pouvait permettre une meilleure évaluation de la maladie et diminuer les coûts.

Research kit 3

La 1ère étude française via le Research Kit est donc lancée. Elle suivra l’évolution clinique de patients atteints de SEP pendant 3 mois en comparant de manière observationnelle l’utilisation de l’échelle MFSC sous forme classique en consultation à l’utilisation de la même échelle intégrée directement dans une application smartphone et donc utilisable à domicile. L’essai clinique inclura 30 patients de la Pitié Salpétrière entre octobre 2015 et Avril 2016.

Research kit 4

Cécile Monteil souligne les avantages de l’application AdScientiam/Research Kit comparativement aux versions américaines : les inclusions seront contrôlées (n’importe qui ne pourra pas utiliser l’application) et les patients seront prévenus par une notification pour remplir les questionnaires.

Rendez-vous en 2016…

 

Categories:
  News e-santéNews recherche
this post was shared 0 times
 000